Elève de l'Ecole navale, Francis Garnier est affecté à l'escadre d'Extrême-orient, prend part à la campagne de Chine, puis sert en Cochinchine comme administrateur. Il se fait remarquer par une brochure La Cochinchine française en 1864 où il insiste sur l'importance de connaître le Mékong. En 1866 il est le second de l'expédition de Doudart de Lagrée. Il se distingue par sa bravoure pendant la guerre de 1870. Il repart en Chine en 1872, atteint le fleuve Bleu et Tchoung-King métropole du Bassin Rouge. Appelé au Tonkin par l'amiral Dupré, ne pouvant obtenir des autorités annamites l'ouverture du fleuve Rouge au commerce, il s'empare d'Hanoï le 20 novembre 1873, mais meurt peu après sous les coups des Pavillons noirs devant la citadelle.