Si-Votha mena une vie de longue dissidence contre son demi-frère Norodom dont il revendiquait le trône. Après la révolte de 1885-1886 où il prit une part active, il se réfugia dans le nord du pays ; ses partisans l'abandonnèrent peu à peu.