A- A+ Imprimer la page

AUTOUR DE LA MISSION PAVIE

« Tous les sorciers grands ou petits, jouent un rôle très important dans la vie des sauvages. Ils sont souvent consultés comme oracles et leurs prescriptions s'observent au pied de la lettre. Il en existe deux sortes ; les uns dévoilent les choses cachées, aident à découvrir les auteurs d'un vol ou d'une mort amenée par des « malédictions », les autres guérissent les maladies. Ce sont des gens à ménager. On devient sorcier soit par succession, en recevant d'un compère qui a fait ses preuves la puissance surhumaine, soit par l'initiation directe d'un esprit. Les vocations se manifestent, chez les sujets prédestinés, par des coliques ou des indispositions survenues à la suite de l'absorption de certains mets, tels que souris, lézards, crapauds qui n'incommodent en rien le commun des mortels. Une ou deux cures heureuses, quelques jongleries adroites entre temps des attaques d'épilepsie, et le sorcier jouit d'une réputation immense. »

(Cupet, 1891)

Sacrifice aux génies, d’après le dessin du capitaine de Malglaive dans Le Tour du monde, Paris, 1893 (©ANOM sous réserve des droits réservés aux auteurs et ayants droit)